Navigation Menu+

Estime de soi et image de soi

Posted on May 25, 2017 by in Experte en image, Partenaires |

Estime de soi & image de soi

Il est des personnes privilégiées qui ont été éduquées par leurs parents, avec cœur et respect de leur personnalité, à qui on a prodigué confiance et encouragements à chacun de leur pas et qui sont désormais des adultes accomplis, équilibrés et épanouis.

Et puis il y a ceux qui lors de leur enfance, et souvent cela se passe de manière inconsciente, ont fait l’objet de reproches continuels ou ont été confrontés à l’anxiété des parents, laissant supposer qu’on ne sera jamais assez bien, assez fort, assez courageux pour affronter la vie et être apprécié à sa juste valeur. Ce sont les adultes qui aujourd’hui sont en souffrance et en déficit de valeur personnelle.

miroir-fond-vert

Ensuite avec le temps et chacun dans son histoire de vie va faire des choix inconscients d’environnements favorables ou pas qui viennent renforcer cette tendance de début de vie.

Je voulais dans cet article revenir sur le cas particulier des victimes de harcèlement que je rencontre très souvent dans ma pratique de sophrologue.

« Dans la vie, il est des rencontres stimulantes qui nous incitent à donner le meilleur de nous même, il est aussi des rencontres qui nous minent et qui peuvent finir par nous briser. » Marie-France Hirigoyen

Propos désobligeants, critiques répétées, insultes parfois : aujourd’hui dans le monde du travail, les cas de harcèlement ne sont malheureusement pas rares. Personne n’est à l’abri. Cette souffrance durable, infligée de manière répétitive ou systématique, peut être l’œuvre consciente d’un pervers narcissique ou encore dériver de techniques de pression managériales comme collégiales visant à faire vivre à la victime une véritable descente aux enfers. L’estime de soi est alors réduite à néant et un énorme travail de reconstruction est à mettre en place.

88192617miroir1-jpg

Bien entendu il n’y a pas de division aussi manichéenne des choses : tout blanc tout noir. Il n’empêche que le déficit d’estime de soi, qu’il trouve son origine dans l’enfance ou d’une histoire de vie récente (mauvais traitement moral en entreprise ou dans une relation humaine dévastatrice) est bien une question de valeur intrinsèque, de qualité d’être et non de capacité, de compétences ou d’ avoir.

Il touche donc à la perception que la personne elle-même a de sa valeur propre et ce sans passer par le filtre de l’approbation sociale. Or nous vivons dans une société normée où tout ce qui sort des cases est critiqué voire nié. Comment (re)trouver accès à son estime ? Comment se trouver de la valeur ?

Nous connaissons tous la pyramide de Maslow avec les besoins fondamentaux qui doivent être remplis avant d’atteindre le sommet, la réalisation de soi, la cerise sur le gâteau.

Et bien si nous appliquions le principe de progression à l’acquisition, la construction et l’amélioration de l’estime de soi, les étapes à franchir sont d’apprendre au préalable à se connaître soi-même, puis à s’affirmer, puis à se respecter soi-même avant d’être capable de s’estimer.

La sophrologie vise à transmettre aux personnes en déficit de confiance en elle les outils pour se redresser, se fortifier et revivre un présent apaisé et envisager un futur serein grâce à la mise en place d’un bouclier protecteur et une philosophie de vie positive qui met les qualités de la personne en avant et la valorise.

L’estime de soi n’est jamais acquise pour toute personne ayant traversé des accidents de la vie. C’est un travail intérieur en profondeur et continu.

Ce travail de développement personnel peut être aussi facilité par la mise en pratique d’outils agissant sur l’extérieur ! Prenons l’exemple des conseils en image prodiqués par Florence Lemeer-Wintgens. Un look adapté à la situation et mettant en valeur les atouts de la personne va amplifier la sensation de bien-être et d’estime personnelle intérieure.

Ainsi de la même manière que ce qui se vit à l’intérieur va se voir à l’extérieur, une meilleure estime de soi va faire rayonner la personne et se ressentir à l’extérieur.

Inversément, ce qui se voit à l’extérieur, les compliments et le regard bienveillant que les autres peuvent porter sur une personne nourrissent ce qui se vit à l’intérieur. Une belle complémentarité au service du mieux-être !

 

Anne-Marie Jean

AMJ Sophrologie

contact@amjsophrologie.com

www.amjsophrologie.com

facebooktwittergoogle_pluslinkedin